Ouessant, les nouveaux agriculteurs

45 min - France 2 / 13h15

2021

Réalisé par Claire Leisink

1/11

Plus à l’Ouest…c’est l’Amérique ! Ouessant, au large du Finistère, est une île farouche située à vingt kilomètres des côtes. Ce bout du monde de huit kilomètres de long et quatre de large est connu de tous les marins qui répètent mi- amusés, mi- terrifiés : « Qui voit Ouessant voit son sang ! »

Pour y accéder, aucun pont, ni route submersible. Ouessant fait partie des îles du Ponant. Quinze petits bouts de terre au large de la Manche et de l’Atlantique, non reliés au Continent.

Sur ces îles, depuis les années 1920, la population a été divisée par deux. Cependant, depuis 1980, la baisse ralentit, certaines îles parviennent même à enrayer le phénomène, et à attirer de nouveau. Ouessant n’échappe pas à la règle.

Thomas et Marie Richaud, Tim onze ans, Loïs neuf ans et Malo six ans n’ont jamais mis les pieds à Ouessant. C'est un petit encart dans la presse où l’on pouvait lire : « Ouessant cherche éleveur laitier » qui a tout déclenché. « Un peu par hasard, et sans grand espoir, nous avons décidé de postuler, se rappelle Thomas. J’ai monté un dossier, et nous avons été retenus, à notre grande surprise. Nous sommes à quelques kilomètres de Montélimar mais nous passons toutes nos vacances en Bretagne. »

Cela faisait dix ans que les Richaud avaient repris une exploitation agricole à Chabeuil, où ils s’occupent de près de deux cents vaches laitières en bio. Une partie du lait est transformée en beurre, lait, yaourt et glace. Le reste est vendu à la coopérative pour le fromage.

Dans leur projet pour l’île de Ouessant, le couple prévoit d’élever seulement une douzaine de vaches mais de transformer l’intégralité de la production.
« Si tout se passe bien, nous allons pouvoir manger du beurre, du lait, des yaourts et du fromage fabriqués à Ouessant ! » s’enthousiasme Denis Palluel le maire. Du jamais vu !
Pour y arriver, le chemin est encore long. Mais les Richaud ont la tête sur les épaules, et prévoient de pouvoir vendre les premiers produits laitiers seulement au printemps de l'année prochaine.