Usurpation d'identité

2 x 52 min - 13ème Rue

2016

Réalisé par Marie David

1/8

Subtiliser l’identité d’une personne est un jeu d’enfant : il suffit de connaître son nom, sa date et son lieu de naissance, cerise sur le gâteau, sa filiation. À partir de ces indications, on peut reconstituer ou trouver de nombreux autres renseignements, un numéro de téléphone, une adresse, ou un numéro de sécurité sociale…
Chaque année, en France, plus de 200.000 personnes sont victimes d’usurpation d’identité, un chiffre colossal au regard du nombre de cambriolages qui lui est 150.000. Le préjudice, souvent financier et administratif a souvent d’autres conséquences, plus psychologiques, sur les victimes. Des milliers d’hommes et de femmes doivent prouver qu’ils sont… eux. Mais un ou une autre dit la même chose et est en possession des mêmes données.
Interdites bancaires, dépossédées de tous moyens de paiement, certaines victimes perdent leur emploi, tombent en dépression, divorcent et peuvent même se retrouver en prison, “à la place de l’autre”, quand elles ne sont pas, dans des cas extrêmes, éliminées.
Au travers d’histoires de gens “ordinaires”, nous allons nous intéresser au quotidien devenu kafkaïen de ces victimes d’usurpateur, à ce qu’elles vivent ou ce qu’elles ont vécu. Comment un autre s’est immiscé dans leur vie, leur compte en banque, comment retrouver la trace de ce double, comment réussir à prouver que l’on est soi même ?